Que signifie Janae ?

Clef - Janae

Janae en tant qu’organisme de formation, vous accompagne dans une transformation professionnelle ou personnelle qui a lieu à un moment clé de votre vie. Ainsi nous avons choisi de le placer sous la symbolique de Janus, dieu romain qui présidait à toutes les portes, réelles ou idéales, à toutes les voies, à tous les accès… mais également à tous les commencements, tous les débuts…

Janus, symbole de tous les commencements

La symbolique de Janus…

Ce à quoi Janus présidait essentiellement, c’était moins la porte elle-même, formée par les jambages, le linteau, etc., que le passage dans un sens et dans l’autre, c’est-à-dire l’entrée et la sortie.

L’étymologie du nom de Janus.

  • Les historiens et les critiques modernes voient dans le mot Janus la forme masculine, à peine modifiée, du mot qui a donné au féminin Jana ou Diana et le latin janua, porte.
  • Et quelques autres préfèrent, comme racine, le radical div (dividere, divisio), et croient que la forme primitive du mot Janus ou Dianus était Divanus; pour eux, Janus était le dieu des divisions, des limites de l’espace et du temps.

«Aussi Janus était-il avant tout, à Rome, le dieu des jani, portes voûtées ou construites en forme d’arcs, qui servaient de passages. Mais il n’était pas seulement le dieu des portes publiques ; il présidait également aux portes des maisons, aux portes privées, januae ».

Il protégeait les départs et les retours; il était le dieu des routes par lesquelles on partait, de celles par lesquelles on revenait ; il ouvrait ou fermait les portes, les voies, les chemins. C’est pourquoi ses deux attributs sont : la clé, clavis, avec laquelle on ouvre et on ferme, et la baguette, baculum virga, avec laquelle les portiers romains, janitores, écartaient tout ce qui ne devait pas pénétrer dans le logis.

C’est également cette conception qui explique que Janus soit toujours représenté avec un double visage : Janus bifrons ou geminus car il devait surveiller en même temps l’extérieur et l’intérieur de la maison; de même les deux faces de la statue de Janus regardaient l’une vers l’Orient, l’autre vers l’Occident.

Le rôle de Janus…

« Ce dieu et son sanctuaire du Forum jouèrent de très bonne heure et pendant très longtemps un rôle très important dans l’État romain. Les portes de ce sanctuaire devaient être et rester ouvertes pendant toute la durée des guerres que Rome soutenait afin que le dieu pût se porter sans obstacle au secours de son peuple, comme il l’avait fait aux premiers temps de la cité; elles ne pouvaient être fermées qu’après le rétablissement complet de la paix. Le Janus geminus était sur le Forum ce que la Janua était dans chaque maison particulière : c’était, en quelque manière, la porte idéale de la cité.

Le dieu Janus…

Janus était aussi à Rome le dieu de tous les commencements, de tous les débuts, et cette conception n’était ni moins populaire, ni moins importante que la précédente. Au début de chaque jour, il était invoqué comme le dieu du matin.

Le premier mois de l’année solaire, le mois pendant lequel les jours recommencent à grandir, portait le nom de Janus, Januarius. Les Calendes de janvier étaient parmi les fêtes les plus populaires de Rome. D’après Pline, dans la statue de Janus, qui ornait le sanctuaire du dieu sur le Forum, les doigts étaient figurés de telle façon qu’on y lisait le chiffre CCCLXV, nombre des jours de l’année.

Aucune statue, aucun buste de Janus ne s’est conservé. Nous ne connaissons l’image du dieu que par les descriptions des auteurs et de nombreuses effigies monétaires. Le type le plus fréquent que l’on puisse en toute certitude et sans aucune réserve considérer comme le type de Janus, c’est le visage d’un homme âgé, barbu, couronné ou non de laurier ».

>>> Texte pour partie extrait du Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines de Daremberg et Saglio,sur le site de l’Université de Toulouse Mirail.

Janus Bifrons

Il avait comme attributs la clef et la baguette mais ce qui le caractérisait surtout, c’était le double visage.