2013 Année du Serpent d’Eau

Présentation de l’année énergétique chinoise 2013 par Marie-Pierre DILLENSEGER

le 9 février 2013 à la Maison de la Chine

 

Nous rentrons dans l’année du serpent d’eau. Cette année apporte de l’eau, donc des éléments de communication de fluidité. Cela a beaucoup à voir avec la parole. Sauf qu’il y a plusieurs qualités d’eau…

L’eau présente cette année est plutôt sous forme de traces, c’est de la buée sur une vitre. Alors que l’an dernier, dans le Dragon d’eau il y avait beaucoup de force : toute l’énergie qui fallait pour dire ce qu’on avait sur le cœur, de l’eau qui avait été accumulée depuis longtemps et qui pouvait enfin se libérer.

L’eau est donc présente mais elle est faible.

Ce n’est plus l’année pour communiquer de manière directe, frontale.

Maintenir cette année des positions verbales frontales dans un rapport de forces, dans une négociation (par exemple défendre des positions « c’est comme ça et ce n’est pas autrement »), n’est pas en phase avec l’énergie de l’année et sera compliqué, quelque soit la validité de ces positions : comme les forces de l’année ne favorisent pas cela, l’année va aller contre vous : vous rencontrerez un vent contraire et l’année va vous prendre des forces.

Il s’agit donc d’une parole plus implicite qu’explicite, sous forme d’allusions. Mais attention la « buée sur la vitre »,  c’est aussi le risque d’enfumage : on vous maintient dans le brouillard, on ne vous montre pas le vrai côté des choses.

Cette année favorise le bon côté d’une parole qui procède par touches successives ; il n’est pas nécessaire de dire tout, tout de suite ; les phases d’écoute, de réflexion, seront aussi à respecter. L’année vous aide à déplier votre parole progressivement. Plus vous pouvez étaler vos négociations dans le temps cette année, plus vous serez favorisé. Il n’y a pas nécessité de tout régler tout de suite.

Cela n’est pas sans conséquences pour tous ceux qui ont l’habitude de dire les choses directement, de taper du poing sur la table, et qui risquent bien cette année de « se prendre les pieds dans le tapis ». Ils peuvent aussi s’agacer les choses trainent, que les réponses n’arrivent pas…

2013

Le précédent serpent était en 2001, année qui a été marquée par le 11 septembre ! Mais il s’agissait alors du serpent de métal, et non du serpent d’eau. En effet, l’animal lui-même revient tous les 12 ans, mais il est toujours modulé par l’un des cinq éléments de la pensée chinoise.

Le dernier serpent d’eau remonte à 1953, année qui n’a été marquée par aucun événement notable. On se situe dans la continuité du mouvement d’expansion des années 50.

Notons quand même en 1953 :

  • La 1ère vente de téléviseur couleur : cela a à voir avec le Feu.
  • La 1ère publication sur la structure de l’ADN : mise en lumière d’une chose complexe et cachée.
  • Le début du règne de la Reine d’Angleterre : événement bien ancré dans l’année 1953.

astrologie-chinoise

Est-ce  l’année de la reprise ?

Non, mais c’est l’année où une dynamique se remet en place.

Le dynamisme du serpent n’est favorable que pour ceux qui se sont repositionnés, lors de ces dernières années assez difficiles. Les personnes, les entreprises qui n’ont pas fait ce travail vont effectivement se confronter à des difficultés !

Comme le feu de l’année va devenir de plus en plus puissant, plus l’année se déroulera, ira vers l’été qui démarre au mois de mai, plus les postures nouvelles seront dynamisées : le développement durable, le « penser autrement », « négocier autrement »… Pour ceux qui resteront sur des postures anciennes, l’année pourra être compliquée, en effet !

Un conseil pratique :

Essayez une fois par semaine au moins, de faire une chose différemment cette année !

annee-du-serpent

Le serpent comporte du Feu, du Métal et de la Terre.

Le Feu revient, après deux ans d’absence; il est associé à la lumière, à ce qui est visible, à ce que l’on donne à voir, à l’image.

Cette année favorise ainsi toute décision, toute activité, toute posture, toute industrie, qui a à voir avec ce que l’on donne à voir : les arts du spectacle,  l’image, les galeries, tous ceux qui sont prêts à montrer quelque chose.

A contrario, l’an dernier, nous étions dans une année qui faisait obstruction, dont le message était de nous centrer à l’intérieur, de ne pas se montrer trop tôt, de travailler les bases.

Tous ceux qui ont fait ce travail, et sont dans les starting blocks pour montrer ce qu’ils ont fait, sont favorisés par l’année : les activités thérapeutiques, de conseil, qui ont à voir avec « faire l’éclairage sur les choses » sont favorisées.

Mais attention danger pour ceux qui ne sont pas prêts ! Ce n’est donc pas l’année pour démarrer un nouveau projet… Le feu brûle les germes s’ils sont encore trop chétifs. Ce n’est pas l’année pour commencer à penser à un nouveau projet : si vous n’êtes pas prêt, il vaut mieux attendre que le cycle se déroule : il vaut mieux reculer, repousser, plutôt que d’y aller si vous n’êtes pas tout à fait prêt.

Le feu a aussi à voir avec la tête, le mental : l’année favorise le raisonnement, la mise au jour intelligente, le progrès scientifique. Tout ce qui a mis du temps à être découvert peut être révélé cette année. A contrario, les émotions, les sensations, associées au Bois, ont moins le vent en poupe : ceux qui ont tendance à dire de façon trop directe ce qu’ils ont sur le cœur, ça ne passera pas. Le feu va utiliser ce que vous allez dire, les émotions, pour se renforcer lui-même. Il est important cette année de revenir  à ce qui est raisonnable, au pragmatisme. En entreprise, par exemple, cela peut signifier arrêter de demander l’impossible…Ce retour au pragmatisme peut aussi être vécu comme une perte d’espoir.

Comme la communication peut être plus partielle, morcelée, certaines choses peuvent être cachées ; cela n’ira pas forcément en ligne droite… comme le serpent comporte du Feu et du Métal, il n’y a donc pas de cohérence énergétique ; cela avancera à certains moments dans un sens, à certains moments dans un autre sens… Nous allons alterner des moments d’avancées dynamiques, et des moments de bilan, de réflexion.

Il y a du métal dans l’année, le métal est associé à la justice : ce qui est juste, c’est ce qui est dans l’alignement juste. L’année favorise ceux qui sont dans leur alignement juste : être alignés sur notre équilibre, alignés dans notre tête, dans notre corps, etc… Mais elle défavorise ceux qui sont décalés de leur axe….Le Métal peut aussi être blessant, il devient une arme dès lors que la personne n’est pas alignée. Le métal est caché sous le Feu, il est donc comme une botte secrète, qu’on ne montre pas tout de suite…

L’année favorise ainsi les approches stratégiques, comme au jeu d’échec.

Enfin, le serpent contient de la Terre ; celle-ci  représente des forces qui semblent contradictoires : la stabilisation et la transformation. Cette année, elle a un rôle de pondération, de stabilisation, telle la quille du bateau. Elle n’a plus la fonction de ralentissement ou d’obstacle qu’elle avait en 2012. C’est maintenant une fonction d’équilibrage.

2013 est une année « prête à démarrer »

L’an dernier était une année statique. (En 2009, année du bœuf de Terre, était, parmi les 60 années des cycles, la plus en phase avec la notion de statisme). En 2013, ce n’est plus le cas. Comme il y a de la terre, le Serpent saura faire preuve de pondération, même dans ses aspects dangereux. Ce n’est donc pas l’année de la catastrophe générale.

Le Serpent est en affinité affective avec le Singe.

On dit « qui se ressemble s’assemble » … mais le Serpent a une particularité par rapport aux autres animaux : il est assez réservé. Il est dit qu’il n’est pas forcément intéressé à partager son espace avec un autre Serpent. Cela est à nuancer : le Serpent est affinité avec du renouveau, il démarre quelque chose : les natifs du Serpent, plus vous allez être calés sur ce que vous avez à faire, plus vous allez vous démarquer, moins vous serez gêné par quelqu’un qui cherche à faire la même chose que vous.

singe

Cette année favorise la collaboration du Serpent avec les natifs du Singe. Mais cette relation a tendance à être exclusive, fusionnelle. Donc attention à ne pas faire TOUT ensemble car alors vous n’êtes plus disponibles pour les autres énergies.

Il y a également une affinité entre le Serpent, le Bœuf et le Coq, car ces trois animaux ont dans le ventre la quintessence de l’énergie du Métal.

L’année du Serpent favorise donc les natifs du Coq et les natifs du Bœuf, parce qu’ils peuvent bien travailler ensemble.
  • Le Coq est l’énergie maximale du métal : les années du Coq favorisent les brèches, les avancées, les décisions tranchées : « la fin justifie les moyens » ; le cœur n’est pas trop présent.
  • Le Serpent c’est le métal naissant, c’est l’impulsion de justice.
  • Le Bœuf c’est le métal au stade du stockage : réfléchi, raisonné. Par exemple c’est l’ensemble des textes et de la jurisprudence sur lequel on peut s’appuyer.
singe-pendentif

La tradition chinoise conseille aux natifs du Cochon de porter un bracelet ou un pendentif avec un petit Singe… Cela est lié à ce raisonnement : le Serpent serait tellement captivé par le Singe, dont il est amoureux, qu’il délaisserait le cochon ! Toutefois, l’approche « grigris » convient moins qu’une approche stratégique …

Le Cochon est l’animal le plus malmené par l’année.

Diamétralement opposé au Serpent : ils n’ont pas du tout le même type d’énergie, mais il n’y a pas forcément conflit.

Le Cochon, c’est du Bois : associé à la croissance, l’espoir, la générosité – et de l’Eau, associé à la communication ; donc plutôt une énergie homogène, bienveillante, pas combattive.

De l’autre côté, avec le Serpent, on a l’opposé ; il veut aller vite, il n’a pas d’Eau, il ne parle pas si ce n’est pas l’année du Serpent d’Eau, il est réservé… Si vous êtes natif du Cochon, vous êtes en contradiction avec l’énergie de l’année.

Mais si on voit le côté positif, cette année est aussi l’occasion d’un apprentissage, d’une manière différente de faire. Le conflit n’est pas enraciné dans le Serpent qui vous voudrait du mal, mais dans le Serpent qui a du mal à vous comprendre. Donc les natifs du Cochon, vous avez intérêt à vous mettre en valeur, à oser vous montrer, à mettre de la couleur ! C’est une bonne année pour le maquillage. Est-ce que  c’est une année pour se mettre en danger et prendre des risques ?  Non. Mais oser se montrer, ce n’est pas forcément se mettre en danger.

L’année 2013, mois par mois…

Le mois à  surveiller cette année sera le mois de novembre : mois du Cochon. Pour les raisons évoquées plus haut au sujet des natifs du Cochon, l’année se prend la tête avec l’énergie du mois. Pendant ce mois-là, nous, individus, ne pouvons compter ni sur l’énergie de l’année ni sur l’énergie du mois, qui sont occupées l’une avec l’autre : en résumé, c’est comme si le ciel* n’était pas là, nous ne pouvons pas compter sur la chance, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes. Est-ce que c’est grave ? Pas forcément….

* Le ciel est la métaphore du temporel dans la pensée chinoise.

Cette lecture doit être modulée en fonction de ce que nous avons chacun dans notre thème.

Ce n’est donc pas un mois pour démarrer des choses importantes : l’énergie est instable et il n’est pas bon d’y enraciner des choses importantes.

En septembre, mois du Coq, le Métal est à son point culminant ; or le Métal est ce qui tranche, la justice. En conséquence, c’est un mois qui va provoquer un arrêt net pour les projets mal ficelés, pas assez raisonnables, notamment dans le monde de la recherche.  C’est aussi le mois où la justice s’enracine et a son mot à dire. Pour tous ceux qui sont en attente de résolution de conflit ou de verdict, le mois de septembre va aider à clarifier et décider. C’est un mois qui pourrait bien séparer ceux qui gagnent cette année de ceux qui reculent. Ceux qui ne se sont pas mis au clair avec de nouvelles postures peuvent donner le change et faire illusion jusqu’en septembre. Après, les camps sont tranchés, et l’on se rapproche de l’année suivante où cela va aller vite.

La particularité de cette année est qu’il y a une cadence très tranchée. Il est important d’être bien calé sur l’énergie des mois.

  • En février et mars, on a deux mois très Bois: si on a un projet de nature « Bois » (par exemple associé aux mots, à l’écriture), il faudra vraiment profiter des deux mois pour le réaliser.
  • En mai et juin, deux mois très Feu: ce sont les mois de l’expansion donc il ne faut pas les rater !
  • Août et septembre, deux  mois très Métal: il faudra se mettre au clair avec les questions de réglementation, d’autorisation, de mise aux normes.
  • Novembre et décembre, deux mois très Eau pour communiquer un maximum.
  • Les quatre mois Terre (avril, juillet, octobre et janvier) sont des mois de transition, ils sont plus mélangés, ils ressortent moins.
annee2013-serpent-deau

Lorsqu’il s’agit de caler un projet, si l’on arrive à trouver le mois, le jour, et l’heure qui correspondent à ce projet, on obtient forcément un tiercé gagnant !

Une année n’est jamais favorable ou défavorable en soi. Elle ne le devient que si nous avons les éléments de décryptage qui nous permettent de nous positionner avec pertinence,  face à ce qui peut être un allié ou un obstacle.

En conclusion, il s’agit de bien saisir l’aspect stratégique et subtil de cette pensée, qui est beaucoup plus proche d’un art martial que de formes d’astrologies prédictives. C’est une approche qui permet d’affiner notre positionnement stratégique dans l’écoulement du temps.

Synthèse réalisée par I.Sengel, avec l’aimable accord de Marie-Pierre DILLENSEGER.

www.powerspaces.com

2013 sera une année stratégique, rationnelle, dynamique… pour tous ceux qui sont prêts …

Excellente année du Serpent d’Eau !

Votre avis est bienvenu...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *