Tous les articles

Tous les articles …

2016, année du Singe de Feu

Posted by on Fév 15, 2016 in Lecture des énergies annuelles, Tous les articles | 5 comments

2016, année du Singe de Feu

Mise à disposition gracieuse de la présentation de l’année du Singe de Feu par Marie-Pierre DILLENSEGER, retranscrite ici dans son intégralité, avec son aimable autorisation, par Fabienne GRENIER pour Janae (in)formation. La bonne nouvelle c’est que le dynamisme revient….! Contrairement à l’an dernier où les énergies étaient contenues, lentes et avec une certaine inertie liée à la Terre, 2016 est dynamique…! Il n’est plus temps de se (re)poser, l’année nous pousse à l’action. Dans les techniques que nous utilisons, le point de référence est le calendrier solaire et nous sommes depuis le 4 février dans la nouvelle année. Nous quittons donc l’année de la Chèvre de Bois, année de Terre boisée et cultivable, liée au territoire, au « faire » et à la consolidation du « savoir faire ». Le BOIS lié à la croissance, à la créativité, aux idées mais aussi à la compassion, était bien ancré en 2015. Le renouveau était possible pour celui qui avait pu mettre en œuvre et cultiver son lopin de terre en tenant compte des prises de conscience liées au Feu de l’année précédente (2014). Ce Bois est totalement absent en 2016. Cela implique qu’il n’y a pas de place pour l’énergie liée à la compassion, la générosité, la croissance, les idées, la créativité… Le temps n’est plus aux émotions ni aux « plantations ». L’Eau revient en force, la terre s’en va grandement…! L’année favorise le mouvement et la communication. Les postures statiques ne sont donc pas favorisées dans l’année qui vient. Qu’est qu’une posture statique ? C’est ne pas bouger, hésiter, se poser beaucoup de questions… La Terre, présente l’an dernier, est associée à la rate, au pancréas, des organes qui travaillent, qui favorisent la digestion mais qui en terme d’humeur, ont à voir avec le fait de ruminer, de se poser des questions, de faire du sur place… Tout cela a disparu. Ce n’est plus apporté par l’année. C’est une année qu’il convient d’aborder en nous calant sur les décisions qui ont déjà été prises. >>> Première consigne: On bouge ! Ceux qui n’ont fait aucun travail de clarification (ce qui n’a pas été fait, n’a pas été fait) bougez quand même ! >>> Deuxième consigne: On communique ! Comme l’Eau arrive, il est important de se positionner d’abord par la parole. Ce n’est pas d’avancer mais de poser clairement par des mots ce que vous chercher à faire. Le Singe est là toute l’année pour que nous communiquions aussi entre nous. Et la qualité de l’Eau en 2016 c’est l’Eau naissante. Sa présence est très opportune car malgré sa jeunesse elle porte en elle la force de la vie. C’est la promesse de nouvelles possibilités, d’une nouvelle forme de communication, on reformate son discours. L’année va vous aider à dire ce que vous n’avez pas dit depuis longtemps, secret y compris ! Le Singe de Feu… L’animal, on l’a vu, n’est pas vraiment un animal, c’est une métaphore qui recouvre elle-même d’autres métaphores. Dans le Singe, il y a du Métal puissant, en dessous il y a de l’Eau naissante et cachée encore dessous, il y a un petit peu de Terre (Sans vous appuyez sur votre propre posture cette Terre ne peut servir, elle est trop faible). Au dessus du Singe, il y a un chapeau Feu qui n’est pas assorti au costume de l’année car il n’a pas de correspondance dans l’animal avec lequel il est associé, on dit qu’il n’est pas enraciné. Hors la lecture du binôme se fait de manière verticale et le Feu, grande métaphore de la lumière, de ce qui est visible, qui est posé sur le Singe est donc un Feu de surface. C’est le Feu du projecteur et pas le...

Read More

Une victoire pour les électrosensibles

Posted by on Août 26, 2015 in Habitat sain, Tous les articles | 0 comments

Une victoire pour les électrosensibles

Une première en France, la justice reconnait l’existence d’un handicap grave, dû à l’exposition aux ondes électromagnétiques. Cette décision représente « un grand pas en avant pour la reconnaissance de ce syndrome d’électro-hypersensibilité », s’est réjoui le porte-parole de l’association Robin des toits, Etienne Cendrier. La déficience fonctionnelle reconnue à Madame Richard est de 85% « avec restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi » car il lui est impossible de travailler. La justice lui accorde en conséquence le droit à une allocation pour adulte handicapé pour trois ans, éventuellement renouvelable, sous forme d’aide technique et d’aménagement de son logement. >>> Ecouter le reportage de Frédéric Bourgade dans l’Ariège… Extrait des « Dépêches de france inter » > société du mardi 25 août à 18h13…. Depuis 5 ans Marie Richard vit seule, recluse dans une bergerie sans électricité quelque part dans la montagne ariégeoise. Elle a abandonné son métier et ses collègues car en ville, impossible pour elle de vivre en paix, il y a trop d’antenne relais, de wifi, d’ondes électromagnétiques. Marine Richard: « Dés que je sors de cet endroit je suis affectées par des troubles du rythme cardiaque, des céphalées très très intenses, d’énormes problèmes de concentration et de mémoire… J’ai brûlé toutes mes économies en traitements, en tissus blindés qui protègent les ouvertures de ma maison… » En avril 2014 un expert l’examine et conclut que les signes sont irréfutables. Le tribunal de Toulouse rend son jugement et lui accorde l’allocation adulte handicapé. La décision fera jurisprudence pour les milliers de personnes souffrant d’électrosensibilité en France ! L’article complet : « Une victoire pour les électrosensibles » sur www.franceinter.fr A lire également : « Première reconnaissance d’un handicap dû à l’électrosensibilité en France » >>> www.le monde/planète Image: « Une zone blanche à Eurre dans la Drôme » – Copyright: Max PPP/Le Dauphiné/Fabrice Hébrard – 2015 – Site de france...

Read More

2015, année de la Chèvre de Bois

Posted by on Avr 13, 2015 in Lecture des énergies annuelles, Tous les articles | 0 comments

2015, année de la Chèvre de Bois

Mise à disposition gracieuse de la présentation de l’année de la Chèvre de Bois par Marie-Pierre DILLENSEGER, retranscrite ici dans son intégralité, avec son aimable autorisation, par Fabienne GRENIER pour Janae (In)formation. Le nouvel an Chinois célébré par la population (défilé et lampions dans la rue) est calé sur le calendrier lunaire. Il a eu lieu cette année le 19 février. Mais la technique sur laquelle nous nous appuyons et qui est  présentée ici est calée sur le calendrier solaire, où le nouvel an a lieu chaque année entre le 3 et le 5 février. Cette année le basculement a eu lieu le 4 février. Petit rappel sur ce que nous venons de quitter… Cheval (Feu + Terre) de Bois Yang L’an dernier avait cette grande qualité, et ce grand défaut, d’apporter une énergie liée majoritairement au Feu, métaphore de la lumière et de ce qui est visible, mais également de ce qui est caché à la vue, à la levée des secrets. L’année était donc liée au « voir » et pas tellement au « faire ». Inutile aujourd’hui de se prendre la tête avec ce qui n’est pas remonté à la surface, car ce qui n’a pas été acté, mis en place, compris, de l’énergie portée par l’année dernière (Cheval de Bois) n’est plus à faire, la page est tournée. 2015, une année tournée vers le renouveau… La bonne nouvelle est que nous entrons dans une année avec une composante constructive nous permettant de mettre en œuvre et d’acter (poser des faits non des mots). Un mode de pensée analogique… Le Bois est la grande métaphore de l’énergie du renouveau, il est associé au printemps. Son énergie a à voir avec la création, les idées, la générosité, la compassion… Contrairement à l’an dernier, on est dans une année où l’élément associé à l’année (Bois) est enraciné dans l’animal. Dans la Chèvre, la Terre est en premier, en 2ème du Feu et le Bois est en 3ème position. Le Feu est dans la Terre qui est donc chauffée de l’intérieur (Feu de l’année précédente) et contient du Bois enraciné qui peut croître, avancer. Il y a de l’espoir dans l’air qui peut se développer sous certaines conditions. Cette année l’élément qui a la parole en premier, c’est la Terre Yin et chaude, elle garde en elle la mémoire de ce qui a été clarifié l’an dernier (on ne peut pas oublier les prises de conscience qui ont eu lieu) et on va pouvoir maintenant la travailler, la cultiver. A l’intérieur de cette Terre il y a du Bois, des graines, des semences, peut être un petit volcan qui veut sortir, mais surtout il y a du Bois au dessus, donc c’est boisé, c’est cultivé et cultivable. Le mot clé cette année c’est Terre fertile mais avec un seul bémol: il n’y a pas d’Eau dans l’année. La condition de la fertilité est qu’il y ait déjà en place un territoire fertile pouvant ensuite être irrigué. Les mois qui apportent de l’Eau… AVRIL mois du Dragon, AOUT mois du Singe, et la fin de l’année, NOVEMBRE ,DECEMBRE et JANVIER. Ces mois-là permettent à l’espoir, au renouveau, de sortir d’eux-mêmes car ce sont des mois qui viennent irriguer l’année. 2015 a dans le ventre les conditions de la transformation, mais il faut accepter la possibilité de ne pas avoir tout, tout de suite, car c’est de la Terre et du Bois yin, et la force yin est plus lente à se déployer que la force yang. Ne vous attendez donc pas dès le début de l’année à ce que cela change tout de suite… Ceux qui cette...

Read More

« Ba Zi » ou « Quatre piliers de la Destinée »

Posted by on Fév 10, 2015 in Stratégie temporelle, Tous les articles | 0 comments

« Ba Zi » ou « Quatre piliers de la Destinée »

L’homme occidental considère que tout est possible à partir de sa seule volonté. Et ce faisant il peut s’épuiser à poursuivre toute sa vie des routes qui ne sont pas les siennes. Le mythe du héros a la vie dure…! Les orientaux eux, considèrent que de tous les facteurs qui contribuent à la réussite d’un projet, le Temps pèse pour 50%. Ce dernier désigne pour les chinois, la qualité énergétique du temps qui passe. Ainsi comme nos pensées et nos actes peuvent contribuer à modifier (positivement ou négativement) le cours prédéterminé des événements, il devient alors essentiel de faire alliance avec ce facteur Temps en prenant conscience de notre potentiel et en développant nos compétences personnelles. A la naissance, l’homme est impressionné comme l’est une pellicule photographique. Il reçoit alors des caractéristiques énergétiques qui lui sont propres de part son lieu, sa date et les circonstances particulières de sa naissance : une sorte de baptême vibratoire qui aura des influences sur sa personnalité, son fonctionnement, ses forces et ses faiblesses. Pour autant on ne peut pas parler de déterminisme ou de conditionnement absolu et chacun garde une part de libre arbitre lui permettant d’influer sur son destin. La technique des « 4 piliers de la Destinée », issue de l’astrologie chinoise, n’est pas une science divinatoire. Elle établit la carte énergétique de chaque individu à partir de données de naissance précises (année, mois, jour, heure et lieu) sur la base du calendrier solaire chinois. Ensuite l’analyse personnelle du thème permet de prendre conscience de nos potentialités, de nos forces et de nos faiblesses énergétiques. On peut ainsi établir un bilan des périodes qui fragilisent ou renforcent une activité, une décision ou un changement. « Ce décodage permet de nous approprier notre destin et de ne pas nous perdre sur des routes qui ne sont pas les nôtres. » nous enseigne Marie-Pierre Dillenseger. Ainsi par nos agissements, nos actions, nous nous positionnons de la manière la plus propice à notre équilibre énergétique. Outil de connaissance de soi puis d’aide à la prise de décision. Un bilan personnel permet de mieux se connaître, de mieux se comprendre, de mieux se positionner et d’anticiper face à ce que la vie nous propose au quotidien. Nous pouvons ainsi nous protéger momentanément afin de préserver nos forces dans l’attente d’un moment plus opportun, ou bénéficier de l’instant présent pour entrer en action de manière plus efficace, plus fluide car portée par les énergies en présence. Couplée avec une étude du lieu, elle permet d’optimiser le placement et la prise de décision. Dans l’idéal, il s’agit de relier l’être humain avec son environnement et de concilier ses objectifs avec les possibilités du moment. Et çà...

Read More

Danger des ampoules basse consommation

Posted by on Jan 8, 2015 in Habitat sain, Tous les articles | 0 comments

Danger des ampoules basse consommation

Fin 2012, les ampoules à incandescence devaient disparaître au profit d’ampoules fluocompactes à basse consommation dans le but de faire des économies d’énergie. En théorie la facture devait être divisée par 9 puisque une fluocompacte de 11 watts est équivalente à une incandescence de 100 watts. Alléchant…!  Mais quel est le prix de ce passage obligé pour notre confort et notre santé…? L’utilisateur remarquera immédiatement la qualité médiocre de la lumière diffusée par une fluocompacte. Malgré les efforts pour proposer des « effets jour » ou « couleurs chaudes », la lumière diffusée manque de chaleur et reste pour le moins désagréable dans les pièces à vivre. L’éclairement n’est pas instantané mais progressif. Ces ampoules sont faites pour rester allumées et ne conviennent donc pas aux lieux de passage. Vous êtes déjà au bout du couloir avant d’avoir pu bénéficier de la pleine lumière et donc de l’économie d’énergie… Leur fonctionnement est à base de vapeur de mercure, ce qui peut se révéler extrêmement toxique en cas de casse de l’ampoule. Si cela arrive, il est recommandé de se protéger des émissions de gaz et de ne pas jeter les débris à la poubelle. Le recyclage est obligatoire. Il est à noter, selon le site « consoglobe.com« , que les teneurs en mercure seraient plus élevées en cas de bris d’une ampoule en fonctionnement qu’en cas de bris d’une ampoule froide. Le mercure est indispensable au fonctionnement des ampoules fluocompactes mais selon la fabrication, la quantité peut être inférieure au seuil limite de 5 mg par ampoule. Vous pouvez choisir les ampoules fluocompactes « basse mercurisation », soit moins de 2 mg, proposées par certains fabricants. Les lampes fluocompactes émettent des ultra-violets invisibles par ionisation de la vapeur de mercure. Selon le site « controverselfc.wordpress.com » même si leur quantité ne pose aucun problème à la plupart des gens, les personnes souffrant de maladies dermatologiques spécifiques peuvent y être sensibles. Lorsqu’on approche l’oreille, on perçoit un léger sifflement qui peut s’avérer désagréable à faible distance notamment pour les lampes de chevet ou de bureau. Par ailleurs chaque lampe fluocompacte contient un circuit électronique et un transformateur, et émet des rayonnements électromagnétiques. Nous rappelons ici pour mémoire les effets perturbateurs des champs électromagnétiques sur le sommeil, la concentration et la mémoire. Il est donc recommandé de respecter une distance de précaution d’environ 2 mètres. Les porteurs de pacemaker doivent également faire attention à d’éventuelles perturbations électroniques. « A l’instar de la téléphonie mobile (téléphones portables, antennes-relais, wifi, wimax …), qui est émettrice de micro-ondes (hyperfréquences) pulsées en extrêmement basses fréquences (c’est à dire une porteuse micro-ondes émettant par pulsations des extrêmement basses fréquences), les lampes fluocompactes appelées aussi « basse consommation » émettent de très forts rayonnements électromagnétiques basses fréquences, qui affectent également les personnes électro hypersensibles (EHS). Elles devraient être adaptées pour rayonner environ 100 fois moins afin de ne pas affecter la santé des utilisateurs. » Extrait du site: « Robin des Toits« . danger_ampoules_basses_conso_Fr3_tf1_20081208-09 par papachou95 Vidéo des Journaux Télévisés de FR3 (nuit) du 08/12/2008 et de TF1 du 09/12/208 (13h) avec Pierre Le Ruz : mesure des champs électromagnétiques émis par les ampoules fluocompactes (basse...

Read More

Le Qi, une force qui transforme

Posted by on Oct 10, 2014 in Optimisation spatiale, Tous les articles | 0 comments

Le Qi, une force qui transforme

Difficile pour l’esprit occidental, habitué au concept de sens unique, d’approcher la richesse du sens de « Qi ». Il est le plus souvent traduit par le mot « énergie ». Selon Einstein, la formule mathématique de l’énergie est : E=mc2, l’énergie d’un objet est égale à sa masse multipliée par la vitesse de la lumière au carré… Selon le dictionnaire, l’énergie est «la force capable de fournir un travail». Selon l’étymologie, énergie vient du grec «en orgos» qui signifie «contient l‘action en puissance». Selon les chinois, le Qi est «la substance essentielle qui compose notre univers, le souffle de la vie, la quintessence de toute chose». L’idéogramme primitif chinois «riz» surmonté de «vapeur» contient les ingrédients et l’action, la transformation du riz par la chaleur, produisant ainsi la vapeur ou « l’effet » de cuisson et le passage d’un état à un autre, du riz cru au riz cuit. A la fois de nature physique et métaphysique, c’est la force intangible qui transforme, c’est la substance qui se trouve en toute chose et qui induit un mouvement, une transformation. Le concept de «Qi» est connu à travers le monde entier. C’est le «Ki» des Japonnais, le «Prana» des Hindous, le «Pneuma» des Grecs, l’ «Ank» des Egyptiens, le «Ruah» des Hébreux, le «Tane» des Hawaïens, l’ «Arunquiltha» des aborigènes Australiens, l’ «Orenda» des Iroquois… Rien n’échappe à l’action du Qi. Toute chose est produite et assujettie au Qi. C’est un processus perpétuel de changement que nous devons identifier et maîtriser pour le bien être de chacun. Il existe deux de types de Qi qui interagissent l’un avec l’autre: Le Qi tangible qui vient de l’environnement local. Il est mis au jour par l’étude des formes. Le Qi intangible existant au delà de nos 5 sens. Il est révélé par le calcul de la carte énergétique. Il existe deux qualités de Qi qui nous affectent: Le Sheng Qi, nourricier et favorable. Le Sha Qi, fort et perturbant ou faible et stagnant. Il existe trois forces de Qi qui composent tout ce qui existe: Le Qi céleste, en relation avec le destin et la chance. Le Qi terrestre, en relation avec la santé, le relationnel et l’activité. Le Qi humain, en relation avec les caractéristiques propres à chacun. Harmoniser le Qi, c’est trouver l’équilibre entre l’action individuelle, l’endroit où elle prend forme et le moment où elle s’inscrit. ....

Read More